samedi 30 janvier 2016

Hunger Games, tome 3 : la révolte

Auteur : Suzanne Collins
Editeur : Pocket Jeunesse
Parution : Juin 2015
Pages : 459
EAN-13  : 9782266260794

Résumé :

 Contre toute attente, Katniss Everdeen a survécu aux Hunger Games à deux reprises. Mais alors qu'elle est sortie de l'arène sanglante vivante, elle n'est toujours pas en sécurité. Le Capitole est en colère. Il veut se venger. Qui pensent-ils devrait payer pour les troubles ? Katniss. Et ce qui est pire, le Président Snow a été parfaitement clair sur le fait que personne d'autre n'est en sécurité non plus. Ni la famille de Katniss, ni ses amis, ni les habitants du District 12.

Mon avis :

Tout d'abord, je pense que ça coule de source mais ne lisez cet avis que si vous avez lu les précédents tomes de la série pour vous éviter le moindre spoiler.

Etant resté sur une très bonne impression des deux premiers volumes, il fallait que je termine cette célèbre trilogie, je devais savoir comment elle se terminait et ce que devenaient les personnages qu'on a suivis jusqu'alors.

Katniss se retrouve donc dans le fameux District 13, celui que le Capitole a caché à tous. Peeta a été capturé. Les points de repère de Katniss ont été brisés en même temps que le District 12. Sa nouvelle vie dans ce district la laisse un peu comme une âme vagabonde, qui ne sait trop que faire malgré un planning quotidien imposé et tatoué au bras. La révolte grandit mais notre héroïne reste en retrait, plus témoin qu'actrice... elle deviendra d'ailleurs actrice, dans des spots de propagande pour la révolte. Elle joue à présent le rôle d'un simple symbole, qu'il faut préserver. Son avis n'est pas toujours pris en compte par Coin, la présidente de la rebellion, qui ne la porte pas dans son coeur.
Et puis arrive le moment où Peeta est retrouvé, sauvé, et où ce dernier tente de tuer Katniss...

L'histoire met un temps à démarrer. La lecture traine autant que Katniss dans les couloirs, nous la suivons dans ses doutes et ses réflexions, dans sa quête pour trouver sa nouvelle place et ses conflits avec ses peurs mais aussi avec son entourage. Cette lenteur nous aide justement à mieux suivre le personnage, mais j'avoue que par moments j'avais envie de lui mettre mon pied au derrière. Indécise, manipulatrice, changeante, Katniss perd de sa superbe et est quelques fois insupportable. A coté de ça, elle conserve son courage et son sens du sacrifice. C'est un personnage fort ambigu et au final, on sait qu'après tout ce qu'elle a vécu auparavant, elle ne peut pas avoir le même point de vue que nous.

Le rythme est donc lent, surtout dans le premier tiers du bouquin, ce qui tranche par rapport aux deux premiers tomes qui étaient plus directs. Mais est-ce vraiment un mauvais point ? Ce nouveau rythme nous permet de comprendre ce qu'il se passe autour des personnages, les enjeux de cette guerre et leurs répercussions, on saisit encore plus la cruauté du Capitole (et c'est à se demander comment ils peuvent en arriver à certaines actions) et le pourquoi de cette rébellion qui leur pendait au nez.

La fin m'a quelque peu surpris. L'auteur nous fait miroiter quelque chose pendant des dizaines de pages, et finalement c'est quelque chose d'inattendu qui se produit. J'aime beaucoup les surprises, mais ici, c'est un peu en demi-teinte. Elle nous épargne toutefois une fin trop parfaite.

Ce troisième tome est un peu en-dessous des premiers, mais c'est loin d'être mauvais. La saga Hunger Games a été fascinante à lire, haletante et accrocheuse. Je suis ravi d'avoir enfin pu la terminer, c'est une série que je conserverai encore longtemps dans ma bibliothèque.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire