mercredi 1 février 2017

L'étrange bibliothèque

Auteur : Haruki Murakami
Editeur : Editions 10/18
Parution : 3 novembre 2016
Pages : 73

Résumé :

Je m'assis sur le lit, m'enfouis le visage dans les mains. Pourquoi devais-je subir une telle épreuve ? Alors que j'étais simplement venu à la bibliothèque emprunter des livres !

" Dites-moi, M. l'homme-mouton, fis-je. Pour quelle raison le vieil homme veut-il m'aspirer le cerveau ?

– Eh bien, lorsque le cerveau est bourré de savoir, il est particulièrement délicieux. Nutritif et consistant. Bien crémeux, riche en pulpe. " 


Mon avis :

Haruki Murakami est un auteur dont j'ai quelques fois entendu parler, mais je n'avais jamais eu l'occasion de lire l'un de ses ouvrages. En novembre dernier, furetant à la Fnac de Liège, j'ai vu ce livre tout fin dans les nouveautés, et je l'ai ajouté à ma pile de livres à acheter. Et par un début de soirée froid, je me suis attaqué à la bête.

Ma chronique sera plutôt courte. Le livre ne fait que 73 pages et se lit très vite, je pense qu'une heure suffit à le boucler. Alors déjà, je salue le superbe travail des éditions 10/18 car les pages sont en papier glacé et comporte de jolies illustrations en couleurs, comportant même des zones en vernis sélectif du plus bel effet ! Les dessins viennent compléter l'aspect malsain de l'histoire, avec des représentations d'insectes ou autres asticots pour décorer, par exemple, le portrait d'une jeune fille.

Pour le scénario, on a droit à quelque chose qui se rapproche assez d'un conte de Grimm, avec un jeune homme (dont on ignore le prénom) qui se rend dans une bibliothèque. Envoyé au sous-sol pour sa recherche de livres, il finit enfermé dans une cellule avec pour devoir de retenir par cœur le contenu de trois énormes livres pour pouvoir être libéré. Il se familiarise avec l'esclave de son geôlier, un homme-mouton qui lui apporte ses repas, et reçoit aussi la visite d'une jeune fille fort mystérieuse. Murakami instaure, comme je l'ai dit plus haut, un sentiment de malaise, provoqué à la fois par l'histoire et les dessins mais aussi par cette ambiguïté constante : s'agit-il de la réalité ? Est-ce que le garçon ne serait pas en train de rêver ? La plume de l'auteur n'est pas mauvaise, mais parfois répétitive. J'ignore s'il s'agit d'un effet voulu, mais sur une ou deux pages, ça m'a un peu agacé.

Une histoire courte, dérangeante mais entraînante, qui m'a un peu évoqué le travail de Guillermo Del Toro. J'en ressors curieux de découvrir d'autres écrits de cet auteur en tout cas !

4 commentaires:

  1. Je l'avais vu passer dans les nouveautés, et il me tentait pas mal. Ton avis finit de me convaincre. J'aime bien ce genre d'ambiance un peu glauque de temps en temps (ouais, ok, assez souvent !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors tu seras servie :) C'est assez immersif en plus.

      Supprimer
  2. Le titre donne envie et je l'avais en main il y a quelques jours. Mais, je ne l'ai finalement pas acheté. J'aurai dû...

    RépondreSupprimer