mercredi 1 mars 2017

Quelqu'un à qui parler

Auteur : Cyril Massarotto
Editeur : XO Editions
Parution : 9 février 2017
Pages : 269

Résumé :

Samuel fête ses trente-cinq ans, seul face à des assiettes vides. La déprime est proche. Il attrape alors son téléphone mais réalise qu'il n'a personne à qui parler. Soudain, un numéro lui revient en mémoire : celui de son enfance et de la maison du bonheur familial depuis trop longtemps disparu. Tiens, et s'il appelait ? À sa grande surprise, quelqu'un décroche. Et pas n'importe qui : c'est à lui-même, âgé de dix ans, qu'il est en train de parler ! Mais que dire à l'enfant que l'on était vingt-cinq ans plus tôt ? Finalement, chaque soir, à travers ce téléphone, Samuel va s'interroger : l'enfant que j'étais serait-il fier de ma vie ? Aurait-il vraiment envie de devenir l'adulte que je suis aujourd'hui ? Ne l'ai-je pas trahi en renonçant à mes rêves ? Grâce à ce dialogue inattendu et inespéré, Samuel va, peu à peu, devenir acteur de sa vie. Et avancer, enfin !

Mon avis :

J'ai lu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec Livraddict et XO Editions et je les remercie chaleureusement pour cet envoi.

Ce livre m'a beaucoup parlé. Déjà, je me sens assez proche de son héros, Samuel, célibataire endurci de 35 ans (j'en ai 34, ne chipotons pas) qui vit dans une routine presque ennuyeuse, voit peu de monde et a abandonné ses rêves d'enfant. L'aventure commence suite à son anniversaire raté, fêté seul, et où l'idée farfelue de composer le numéro de téléphone de sa maison d'enfance. La surprise est grande lorsqu'une voix lui répond, la sienne, d'il y a 25 ans.

Nous avons ici une histoire belle et touchante, qui traite de la solitude de façon juste mais aussi, et surtout, de l'innocence de l'enfance face à la réalité du monde des adultes. Au fil des pages et des appels téléphoniques entre Sam et son double du passé, il apprend à ouvrir les yeux sur son présent et ce qu'il a perdu, à bien des niveaux. Pourquoi n'écrit-il plus de roman ? Pourquoi ne fait-il pas un pas vers Li-Na, sa nouvelle collègue asiatique dont il est tombé amoureux ? Pourquoi ne redeviendrait-il pas quelque peu insouciant ?

J'ai aussi aimé la logique sur le voyage dans le temps développé dans ce livre, logique que je ne révèlerai pas mais qui a fait mouche dans mon esprit, car je me disais qu'avec ce miracle téléphonique, notre héros pourrait bien créer des paradoxes. Cyril Massarotto a su anticiper ce genre de question de façon efficace.

Véritable ode au bonheur et à l'humanisme, Quelqu'un à qui parler est un roman magnifique qui fait réfléchir sur sa propre existence et, un peu comme un livre de développement personnel, permet de positiver et donne cette envie de progresser et, pourquoi pas, de changer. J'en suis ressorti le sourire aux lèvres en tout cas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire